R é s u r g e n c e s  - ( e n  c o u r s )

En partenariat avec La Cinémathèque de Nouvelle-Aquitaine, Noëlie Plé, chercheuse en philosophie et Alexis Choplain tentent l’élaboration d’un dispositif narratif permettant de raconter autrement ce qui se donne à voir et à entendre en deçà des images conservées. A la croisée de leurs deux pratiques, ce projet articulé autour de l’image d’archive et de la mémoire territoriale focalise son attention sur les gestes et les outils mis en action lors de la captation de ces morceaux d’expérience. Ce projet utilise des circuits électroniques inspirés directement de synthétiseurs modulaires, associés ici à l’image d’archive par le biais de capteurs de lumière. Ceux-ci permettent d’appréhender les variations émises par une projection et d’y réagir de manière à pouvoir rendre ces variations sensibles. Toutes « parlent » ensemble au moyen d’un système de bande magnétiques et de magnétophones détournés, qui s’activent ou se désactivent à mesure de l’accumulation de cette « mémoire-lumière ».

Ce projet est doté d’une bourse de création octroyée par la DRAC Nouvelle-Aquitaine, Co-production CDNA et La Métive.

Texte : Noëlie Plé